Cuisine

Comment utiliser les restes de nourriture pour réduire les déchets de cuisine

Par Phil A. , le 30/06/2022 , mis à jour le 03/08/2022 - 24 minutes de lecture
comment utiliser restes alimentaires et éviter gaspillage
()

Vous êtes-vous déjà demandé ce que vous pouviez faire avec les restes de nourriture au lieu de les jeter à la poubelle ? Savez-vous que réduire le gaspillage alimentaire est facile ? De petits gestes favorisant la réutilisation des restes de nourriture peuvent être essentiels pour aider votre santé et l’environnement.

José Graziano da Silva, directeur général de l’organisation de l’ONU pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), basée à Rome, a présenté un rapport démontrant qu’un tiers de la nourriture de la planète est gaspillée – suffisamment pour nourrir deux milliards de personnes.

Une grande partie du gaspillage alimentaire se produit avant d’atteindre le consommateur : les fruits et légumes pourrissent dans les champs ou les entrepôts, les produits emballés qui ne sont pas vendus avant leur date de péremption finissent dans les bennes à ordures des supermarchés et les restaurants se débarrassent des aliments inutilisés à la fin de la journée.

Il existe de nombreuses façons d’utiliser vos restes alimentaires, comme le compostage, la fabrication de produits ménagers ou de soins personnels avec ces restes, ou leur intégration dans des recettes, afin qu’ils ne finissent pas dans des décharges.

Réduire le gaspillage alimentaire

Les États-Unis sont le plus grand producteur de déchets alimentaires. Le ministère américain de l’agriculture estime que 30 à 40 % de l’ensemble de l’offre alimentaire américaine est gaspillée. Un rapport du Natural Resources Defense Council replace ce comportement collectif dans un contexte individuel : imaginez que vous allez faire vos courses, que vous remplissez cinq sacs d’épicerie et que vous en laissez deux sur le parking du supermarché avant de partir.

Même si nous n’avons pas l’habitude de laisser nos sacs à l’épicerie, chaque habitant des États-Unis gaspille, en moyenne, environ 200 kilos de nourriture chaque année. Deux cent kilos ! C’est à peu près le poids d’une vache adulte, au cas où vous vous poseriez la question.

Bien que la plupart d’entre nous n’aient pas de contrôle direct sur les chaînes d’approvisionnement qui gaspillent, nous pouvons faire notre part avec les aliments qui arrivent dans nos foyers. En plus de manger ce que nous achetons avant qu’il ne commence à se gâter, nous pouvons également donner une seconde vie aux restes alimentaires inutilisés et en faire profiter les gens et la planète en évitant de les ajouter à nos décharges.

Quels sont donc les avantages de conserver ou de recycler les restes alimentaires, quels types de restes alimentaires pouvez-vous réutiliser, et quelles sont les façons de les utiliser qui peuvent aider à créer une cuisine sans déchets ?

Pourquoi conserver les restes de nourriture ?

Certains déchets alimentaires peuvent être utilisés pour fabriquer de nouveaux aliments. Avec d’autres, vous pouvez faire pousser de nouvelles plantes ou nourrir des animaux de compagnie. Certains peuvent même être transformés en produits de beauté et de nettoyage ménager faits maison. Et presque tous peuvent être utilisés pour faire du compost qui peut enrichir votre sol et votre jardin.

Si vous n’avez jamais conservé ou réutilisé vos restes alimentaires, vous vous demandez peut-être quelle différence vous pouvez faire à votre niveau. Il s’avère qu’il y a de nombreux avantages à le faire (et à ne pas contribuer au gaspillage alimentaire), dont certains sont présentés ci-dessous.

Favoriser la santé environnementale

En réutilisant vos déchets alimentaires, vous évitez qu’ils ne soient mis en décharge, et c’est une bonne chose. Les aliments représentent près d’un quart des déchets solides dans les décharges, qui sont elles-mêmes la troisième plus grande source d’émissions de méthane d’origine humaine. Les aliments mis en décharge sont privés d’oxygène (et d’insectes), deux éléments nécessaires pour accélérer la décomposition de ces aliments en carbone, azote, nutriments et eau qui peuvent retourner à la terre.

Par conséquent, les aliments piégés dans les décharges se putréfient, mais ne se décomposent pas correctement.

séchage publique

Outre la pollution atmosphérique causée par le méthane et la puanteur d’un gigantesque tas de nourriture en décomposition, les déchets alimentaires peuvent également contribuer à la pollution du sol et de l’eau sous la forme de lixiviats de décharge. C’est ce qui se produit lorsque l’eau de pluie pénètre dans une décharge, se mélange aux déchets alimentaires en décomposition et s’infiltre dans le sol (et les eaux souterraines).

Le gaspillage alimentaire peut également entraîner une surconsommation des ressources, ce qui revient à dire qu’en plus de la nourriture elle-même, nous gaspillons toute l’eau qui a servi à produire cette nourriture. Et comme les pénuries d’eau touchent de plus en plus de communautés, cette eau gaspillée contribue à la pénurie d’eau.

Les aliments compostables améliorent votre sol

Les restes de nourriture peuvent également contribuer à améliorer la santé et la qualité de la terre de votre jardin si vous les utilisez pour faire du compost.

Si vous cultivez vos propres aliments, vous pouvez créer un sol fertile pour la culture des fruits et légumes en compostant les restes de nourriture. Les matières organiques attirent davantage de vie dans votre sol en fournissant de délicieux repas aux décomposeurs comme les vers de terre.

En particulier les vers rouges, si vous pratiquez le lombricompostage – peuvent réparer les sols endommagés, améliorer leur structure, recycler les nutriments et contribuer à créer un meilleur environnement de culture.

L’utilisation de compost alimentaire peut également améliorer la rétention d’eau et réguler le pH de votre sol, favorisant ainsi des plantes plus saines. Le compost est l’ultime système en boucle fermée de la nature, qui utilise les déchets alimentaires d’un cycle pour produire une toute nouvelle génération de nourriture pour les autres.

Les restes d’aliments recyclés vous font économiser de l’argent

Conserver les restes de nourriture peut même vous aider à économiser de l’argent ? Oui ! En moyenne, les ménages peuvent économiser environ 350 euros par personne et par an en réduisant les déchets alimentaires. Pour un ménage de cinq personnes, cela représente une économie de 1 750 € par an. C’est beaucoup d’oseille (pas végétale celle-là) !

Non seulement la réduction des déchets alimentaires vous permet d’économiser de l’argent sur la nourriture à long terme, mais selon ce que vous en faites, la réutilisation de vos restes alimentaires peut également vous aider à économiser de l’argent sur la terre et les engrais (si vous les transformez en compost), sur les nouvelles plantes (si vous les utilisez pour faire pousser plus de légumes), sur les aliments pour animaux (si vous les donnez à vos animaux de compagnie) ou sur les produits de beauté et de nettoyage (si vous les utilisez pour les fabriquer).

Exemples de déchets alimentaires qui peuvent avoir une seconde vie

Avec tous les restes de nourriture que nous avons tendance à jeter, par où commencer pour changer les choses dans votre propre cuisine ? Voici quelques parties d’aliments que vous avez l’habitude de jeter et qui peuvent être conservées comme aliments recyclés.

  • Graines de fruits et de légumes
  • Les extrémités des légumes (par exemple, les haricots verts, les oignons, le céleri, les courgettes et la laitue).
  • Noyaux de fruits
  • Les parties vertes des légumes-racines (carottes, radis, betteraves)
  • Tiges d’herbes aromatiques (par exemple, basilic, persil, menthe, coriandre).
  • Pelures, écorces et peaux de fruits et légumes
  • Pulpe d’amande ou d’autres noix ou légumineuses (pour la fabrication de lait de noix, de lait de soja, etc.)
  • Pulpe de fruits ou de légumes provenant de la fabrication de jus
  • Le marc de café, les feuilles de thé et les sachets de thé non blanchis
  • Tiges de champignons et légumes à tige comme le brocoli et le chou-fleur (les parties que vous ne mangez pas, bien sûr !).
  • À peu près tout ce qui se trouve dans l’assiette d’un mangeur difficile.

Que faire des restes de nourriture

Vous êtes curieux de savoir à quoi peuvent servir les déchets alimentaires que vous jetez le plus souvent ? Voici quelques façons de transformer des déchets potentiels en trésors (réutilisés) pour une cuisine sans déchets.

faire son compost

Faites votre propre compost

Lorsque vous préparez les aliments ou cuisinez, prévoyez un sac ou un récipient pour les déchets alimentaires afin de les conserver au fur et à mesure. Plutôt que de jeter les restes dans la poubelle, mettez-les dans votre bac à restes de cuisine. Une fois que votre bac est rempli, apportez-le dans votre zone de compostage.

Conseil de pro

Dans les climats chauds ou pendant les mois d’été, il est préférable de faire ce trajet quotidiennement, à moins que vous n’avez pas peur d’être envahis par les mouches à fruits.

Votre installation de compostage peut également inclure la lombriculture, ou l’utilisation de vers pour décomposer les déchets alimentaires organiques en une matière riche en nutriments que vous pouvez ensuite utiliser dans votre sol et votre jardin. Les déchets de cuisine, comme les déchets de légumes, les feuilles vertes, les sachets de thé, le marc de café et les algues peuvent constituer la partie « verte » de votre tas.

Vous pouvez aussi tout empiler dans un espace clos de votre jardin et laisser la nature faire son œuvre sans l’accélération intentionnelle fournie par les vers rouges (il y a de fortes chances que des vers de terre d’une variété ou d’une autre viennent vous aider).

Les composteurs de déchets alimentaires disponibles dans le commerce sont de différents styles. L’un d’eux, très répandu, consiste en un tambour que l’on fait tourner à l’aide d’une manivelle, ce qui aère le tas et accélère la transformation des déchets de cuisine en terre.

Si vous êtes pressé et que vous avez le temps et l’énergie pour vous en occuper, pensez à la méthode Berkeley Hot Compost, qui promet de transformer les restes de nourriture en un riche humus en moins de 21 jours. (article à venir)

Et si vous aimez les derniers gadgets technologiques, vous pourriez envisager un recycleur de nourriture, qui transforme le compost en terreau prêt à être utilisé dans le jardin en quelques heures seulement. Sérieusement. Voici un recycleur d’aliments populaire de Vitamix.

Contribuer à un programme de compostage commercial

Si vous n’avez pas l’utilité du compost à la maison (pas de jardin ou d’espace de jardinage), conservez les restes de nourriture et joignez-les à votre collecte municipale régulière de déchets verts, si elle est proposée. Il peut s’agir de déchets de jardin, de feuilles ou d’herbe coupée.

De plus en plus de communes et de villes ont adopté des programmes de récupération des déchets organiques. L’interdiction totale de mise en décharge de ces déchets permet aux habitants d’utiliser la collecte sélective, d’apporter les déchets aux points de collecte locaux ou de faire du compostage à domicile.

Il existe également des applications qui peuvent vous mettre en relation avec des personnes qui ont besoin de déchets alimentaires pour leur compost. Toc Toc Compost par exemple, est une application pour faciliter la géolocalisation et la mise en relation des voisins qui trient leurs bio-déchets ainsi que ceux qui disposent d’un composteur.

L’application Toc Toc Compost est l’une des 420 propositions éligibles par l’appel à projets Mon projet pour la planète du Ministère de la transition écologique.

Faire du bouillon de légumes avec des restes d’aliments

bouillon de légumes avec des restes d'aliments

Si le bouillon de légumes (bouillon-cube) est un aliment de base de votre garde-manger, envisagez de le préparer vous-même à partir de restes de nourriture. Il peut être bien plus savoureux que les bouillons commerciaux ou ceux fabriqués à partir de cubes de bouillon remplis de sel et d’huile de palme, et vous évite d’avoir à acheter ces aliments préparés.

Pour faire un bouillon de légumes à partir de restes d’aliments, mettez vos restes de légumes dans un sac ou un récipient refermable allant au congélateur, où ils peuvent se conserver jusqu’à six mois si vous les conservez au congélateur.

Les restes de légumes peuvent comprendre les pelures, les tiges et les extrémités de carottes, d’oignons, de champignons, d’herbes, de courgettes, de courges jaunes, de pommes de terre, etc.

Les seules catégories à éviter sont les légumes du genre Brassica, comme le brocoli et les choux de Bruxelles, ainsi que les tiges d’artichauts et la plupart des variétés de laitue (qui rendent le bouillon amer).

  1. Lorsque votre sac ou récipient de congélation est plein, transférez son contenu dans une grande casserole sur la cuisinière.
  2. Remplissez la casserole d’eau jusqu’à ce que les légumes flottent, soit environ ¾ de la quantité.
  3. Portez à ébullition, puis réduisez le feu et laissez mijoter pendant au moins 30 minutes pour permettre à la plupart des saveurs et des nutriments d’être libérés dans le liquide.
  4. Ensuite, filtrez les solides, en laissant le bouillon liquide.

Ce bouillon maison peut être conservé au réfrigérateur pendant trois à cinq jours ou, une fois refroidi, au congélateur pendant trois mois. Utilisez-le pour les soupes, les sauces, les plats en mijoteuse, comme base pour la cuisson des céréales et dans les sautés.

Si vous n’avez besoin que de quelques cuillères à soupe de bouillon de légumes à la fois, par exemple pour faire des sautés sans huile, vous pouvez en congeler une partie dans des bacs à glaçons. Une fois congelés, sortez les cubes du bac et mettez-les dans un sac ou un récipient de congélation étiqueté. Personne n’a envie de jouer à « Devinez ce que c’est » avec des morceaux congelés non identifiés au fond de votre congélateur.

Faire pousser des plantes à partir de déchets ou de graines

faire pousser des fruits et légumes à partir de déchets alimentaires

Les légumes verts à feuilles et les herbes aromatiques sont parmi les plantes les plus faciles à faire repousser à partir de déchets. Lorsque vous préparez des fruits et des légumes pour les manger, conservez les graines de différentes variétés afin de pouvoir les planter dans votre jardin ou dans des conteneurs. Il peut être amusant d’essayer plusieurs sortes différentes et de voir ce qui pousse le mieux.

Surtout si vous avez des enfants qui grandissent en pensant que la nourriture vient du supermarché, il peut être amusant et excitant de voir une carotte pousser à partir d’une tête de carotte, ou une gousse d’ail chétive se transformer en une plante qui peut aller dans le sol et se régénérer.

De nombreuses personnes ont réussi à utiliser des produits achetés au marché et des déchets de cuisine pour faire pousser de nouvelles plantes, comme des abricots, de l’ail, des oignons rouges, des ananas, du basilic, des melons, des fanes de carottes, des courges, de la menthe, des oignons verts, du gingembre, du céleri, des pommes de terre, etc.

Pour des conseils plus spécifiques sur la régénération des plantes à partir de déchets alimentaires, consultez cet article (à venir).

Nourrir les animaux de compagnie avec des restes de nourriture

donner les restes de fruits et légumes aux poules

Les restes de nourriture constituent une nourriture complémentaire saine pour certains types d’animaux que vous avez peut-être à la maison. Assurez-vous simplement de vérifier quels aliments peuvent être toxiques pour certaines espèces avant de leur offrir un accès libre à tous vos déchets.

Les lapins adorent grignoter des feuilles vertes et des restes d’herbes, des fanes de betteraves et de carottes, et des légumes crucifères comme le brocoli. Les chats, quant à eux, peuvent se régaler de diverses herbes et de restes d’herbes comme la menthe et le basilic.

Tant qu’il n’y a pas de renards Les poules de basse-cour, qui sont parmi les plus célèbres mangeurs non difficiles du règne animal, apprécient les pelures de légumes, les bananes, les pommes, les baies, les carottes, le pak-choï, la betterave, les épinards, le chou et le brocoli. Et certains restes peuvent également être appréciés par les chiens (bien qu’il y ait également certains dangers à connaître, comme décrit ici).

Utiliser les déchets alimentaires pour l’art et l’artisanat et les loisirs créatifs

utiliser les restes de légumes pour les loisirs créatifs

La beauté des fruits, légumes et céréales colorés ne se limite pas à la cuisine. Vous pouvez également utiliser ces déchets de manière créative dans un certain nombre de projets artistiques et artisanaux. Parmi les idées, citons les guirlandes et les bougies décoratives et aromatiques à base d’écorces d’agrumes, les tampons à base de pommes de terre, les aquarelles à base de légumes et les succulentes artificielles à coque de pistache collées à chaud.

Faire des produits de beauté et de nettoyage

Vous pouvez même utiliser les restes d’aliments pour fabriquer des produits écologiques et non toxiques pour votre maison et vos soins personnels. Après avoir mangé la chair intérieure, on peut frotter l’intérieur des coquilles d’avocat sur les coudes comme hydratant naturel. Le noyau peut être trempé dans de l’huile d’olive et utilisé en massage comme adoucissant pour pieds.

Vous pouvez mélanger du marc de café avec de l’huile de coco et du sucre pour obtenir un gommage exfoliant. Vous pouvez même ajouter de l’avoine inutilisée à l’eau de votre bain pour un bain encore plus crémeux et adoucissant.

masques de beauté avec des restes d'aliments

En ce qui concerne les produits de nettoyage, vous pouvez utiliser les pelures, la pulpe et le jus des fruits pour fabriquer des « enzymes à ordures » qui peuvent tuer les bactéries et les champignons problématiques dans votre maison. Vous pouvez les utiliser pour laver vos sols, votre vaisselle et votre évier.

Pour ce faire, il suffit de mettre les restes d’écorces de fruits dans un sac avec du sucre et de l’eau, de les laisser reposer pendant environ trois mois, puis d’utiliser les enzymes résiduelles – qui se trouvent dans le liquide brun à l’odeur de vinaigre. L’odeur et l’aspect ne sont peut-être pas appétissants, mais le résultat est probant lorsqu’il s’agit de nettoyer la maison.

Les écorces d’agrumes et le vinaigre peuvent constituer un spray nettoyant rapide, qui laisse les pièces de votre maison propres et qui sentent bon. Une recette simple est ce nettoyant doux au citron, qui combine écorces de citron, vinaigre blanc, eau et savon de castille liquide. Il faut deux à sept jours pour la préparer, mais une fois qu’elle a eu le temps de reposer, vous avez un nettoyant non toxique, doux et universel.

Si vous n’avez pas envie de fabriquer vos propres produits de nettoyage, une société appelée Veles vend un produit de nettoyage composé à 97 % de déchets alimentaires.

Réutiliser les restes d’aliments dans les recettes

Bien sûr, vous pouvez conserver vos restes alimentaires dans la cuisine en les réutilisant pour diverses recettes. Les restes d’herbes, les fanes de carottes ou de radis et autres feuilles vertes peuvent servir à faire du pesto. Utilisez les restes de pommes pour faire du vinaigre de cidre de pomme maison, qui peut ensuite être inclus dans les vinaigrettes et autres recettes.

S’il vous reste de la pulpe de noix après avoir fabriqué du lait de noix, utilisez-la dans des produits de boulangerie comme des craquelins, des muffins ou même des friandises pour chiens, afin d’ajouter des nutriments et de la texture. Conservez les tiges de légumes tels que le brocoli, le chou-fleur et le chou frisé et créez un repas à la poêle en les assaisonnant et en les faisant rôtir comme plat d’accompagnement ou pour garnir une salade de céréales.

Vous pouvez également faire des confitures, des vinaigrettes ou des purées avec les fruits qui arrivent en fin de vie dans votre réfrigérateur. Et vous pouvez mariner ou faire fermenter des restes de légumes ou des tranches de légumes qui ne seraient pas utilisés autrement – par exemple, des branches de céleri, des tranches de concombre ou des tiges de blettes arc-en-ciel.

Recettes zéro déchet

Réduire les déchets au minimum tout en préparant de délicieux plats à base de plantes peut être une aventure amusante en soi. Voici maintenant quelques recettes !

Le bouillon de légumes maison évite l’étape des déchets en mixant la plante entière, ce qui signifie que vous obtenez une quantité exponentielle de nutriments (pensez aux fibres) et de saveur !

Vous pouvez renommer la soupe crémeuse à la courge chaque fois que vous la faites en ajoutant à peu près tous les restes de légumes que vous avez sous la main au processus de sauté et en les mélangeant à la base crémeuse.

Au lieu de vous débarrasser des tiges de chou frisé, utilisez-les dans le pesto de chou frisé aux noix et au basilic. Avec la texture et la saveur parfaites de ce pesto, vous ne saurez même pas qu’elles sont là, mais votre corps reconnaîtra l’abondance de nutrition.

Si vous n’êtes pas sûr de pouvoir finir un fruit dans le réfrigérateur avant sa date de péremption, congelez-le. Ensuite, lorsque vous tombez sur ce fruit un jour et que vous vous demandez ce que vous allez en faire, faites une confiture délicieuse et nutritive – notre mélange fraise-poire ou tout autre fruit que vous avez sous la main.

Enfin, l’ajout de légumes marinés est une façon savoureuse et croquante de rehausser n’importe quel repas. La marinade, en particulier notre version inspirée du Vietnam, est simple, délicieuse et constitue un excellent moyen de prolonger la durée de conservation des légumes !

Bouillon de légumes maison

bouillon de légumes maison

Si vous aimez optimiser la valeur nutritive tout en minimisant le gaspillage alimentaire, vous avez trouvé la bonne recette. Le bouillon de légumes est peut-être un produit que vous gardez sous la main pour l’utiliser dans les soupes, les plats à base de céréales complètes et les casseroles. Pourquoi ne pas utiliser les parties de légumes (tiges, racines ou feuilles) que vous n’utilisez pas dans les recettes traditionnelles, ou les légumes en voie d’expiration, et faire un bouillon ?

Plutôt que de faire bouillir puis mijoter les restes de légumes (ce qui est une autre façon de faire un bouillon maison), vous utiliserez la plante entière en l’ajoutant à votre robot de cuisine pour faire un bouillon.

Cela signifie qu’en plus des phytonutriments, vous obtiendrez également beaucoup de fibres – un énorme bonus ! Non seulement vous réduisez les déchets alimentaires, mais vous économisez également les coûts d’emballage et les déplacements à l’épicerie.

Soupe crémeuse à la courge

soupe crémeuse à la courge

Vous est-il déjà arrivé de faire une recette et de n’avoir qu’un petit morceau en trop d’un ingrédient ou quelques restes ? Souvent, il s’agit de quelques pommes de terre qui restent d’un sac entamé, d’un morceau de courge qui reste d’une recette demandant une tasse en cubes, ou de l’habituel demi-oignon qui semble toujours isolé dans le réfrigérateur.

Bien que cette recette s’appelle « soupe crémeuse à la courge », vous pouvez ajouter une variété de légumes dont vous avez besoin à la partie sautée de cette recette, juste avant de la mixer.

Pesto de chou frisé, noix et basilic

pesto chou frisé

Souvent, les tiges fibreuses, ou côtes, des légumes verts à feuilles sont laissées de côté en raison de leur texture très dure et de leurs composés amers supplémentaires. Cependant, il existe des façons amusantes et délicieuses de les intégrer dans des recettes afin de profiter de tous les avantages nutritionnels qu’elles offrent tout en minimisant les déchets.

Par exemple, le pesto de chou frisé, noix et basilic est si appétissant et savoureux que vous ne vous rendrez même pas compte qu’il contient des tiges ! Utilisez ce pesto savoureux sur des toasts à l’avocat, comme sauce pour les pâtes ou comme pâte à pizza.

Confiture de poires aux fraises

confiture poire fraises

En cas de doute, congelez-les ! C’est une bonne devise à garder à l’esprit chaque fois que vous avez un fruit dont la date de péremption est proche et que vous n’êtes pas sûr de pouvoir en profiter avant qu’il ne soit temps de lui dire adieu. Il se peut qu’à un moment donné, vous ouvriez la porte de votre congélateur et trouviez ce fruit, en vous demandant ce que vous allez bien pouvoir en faire maintenant.

Nous avons une solution : faites de la confiture maison, délicieuse et nutritive ! Les poires, les fraises et le chia contiennent une tonne de fibres. Les fraises contiennent des phytonutriments dont il a été démontré qu’ils contribuent à la santé de la peau, du cerveau et du cœur. Et les graines de chia apportent de nombreux minéraux qui soutiennent les os comme le magnésium, le calcium, le fer et le phosphore.

Partagez cette confiture avec vos amis et votre famille et faites-leur savoir que votre confiture maison est non seulement délicieuse mais aussi bonne pour la santé !

Légumes marinés d’inspiration vietnamienne

soupe ramen avec restes légumes

Avez-vous déjà ressenti l’excitation de trouver un nouveau légume sur le marché fermier ou de cultiver des légumes uniques dans votre jardin qui vous semblaient intéressants à l’époque, mais ensuite vous vous êtes demandé ce que vous alliez en faire ?

Nous avons une solution saine pour vous : faites des légumes marinés ! Non seulement vous aurez l’occasion d’utiliser des légumes nouveaux pour vous d’une manière amusante et savoureuse, mais vous augmenterez également de manière exponentielle leur durée de conservation grâce à la solution de saumure.

Les légumes marinés sont également simples à préparer ! Utilisez-les sur des hamburgers à base de plantes, des bols de céréales et des toasts à l’avocat. P.S. Félicitations pour avoir exploré et expérimenté de nouveaux aliments à base de plantes !

Devenez un pro du zéro déchets

Le gaspillage alimentaire est un problème mondial qui contribue au réchauffement de la planète – et qui peut aussi affecter votre porte-monnaie. Il existe de nombreuses façons d’utiliser vos restes alimentaires, comme le compostage, la fabrication de produits ménagers ou de soins personnels avec ces restes, ou leur intégration dans des recettes, afin qu’ils ne finissent pas dans des décharges. En pensant à vos restes alimentaires sous un nouvel angle et en les utilisant de nouvelles façons, vous pouvez contribuer à un monde meilleur pour les gens et la planète, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de votre maison.

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile (de 1 à 5) pour voter

Note Moyenne / 5. Nbre de Votes :

Aucun vote pour le moment, soyez le 1er à voter !

Nous sommes désolés que cet article ne vous ait pas été utile !

Donnez-nous la chance de nous améliorer !

Dites-nous comment nous pourrions l'enrichir ?

Phil A.

Moi-même, fondateur de Remèdes-de-grand-mere.com, passionné de sport, de nature et de remèdes naturels, Ma passion dévorante pour les médecines alternatives et les choses simples, m'ont poussées à créer ce site.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.