Safran

0 Commentaires | 20/01/2014

Croqus Sativus

Safran – Croqus Sativus

Iridées – Safran cultivé

Safran (Croqus Sativus)

Safran (Croqus Sativus)

 

Description

Plante bulbeuse de la famille des Iridaceas, 10-15 cm de haut, qui donne de belles fleurs lilas. Au centre de chaque fleur il y a 3 stigmates oranges, dont on obtient le safran lui-même. Le Safran est cultivé principalement dans le Gâtinais où on récolte les stigmates au fur et à mesure de l’épanouissement des fleurs. Les Égyptiens, les Israéliens et les Grecs le tenaient en grande estime pour ses vertus médicinales. À l’époque moderne, ses vertus étaient exagérées, au point que Hetodt, médecin allemand du XVIIe siècle, le recommandait pour tous les maux, du mal de dents à la peste. De nos jours, on l’utilise plus comme condiment que comme remède. C’est l’épice la plus chère que jamais rencontrée.

Habitat

Cultivé dans les pays méditerranéens. L’Espagne est l’un des principaux producteurs mondiaux. Il est également cultivé dans certains pays américains. Parties utilisées : les stigmates de la fleur.

Propriétés et indications

Le safran contient une substance amère (picrocine), un colorant (crocin) et une huile essentielle. Il a des propriétés digestives, apéritives et carminatives. En outre, il est emenagogue et peut soulager les douleurs menstruelles. À l’extérieur, sa perfusion concentrée est utilisée pour frotter les gencives des enfants afin de soulager l’inconfort dû à la poussée des dents.

Utilisation : prendre une infusion avec quelques brins de safran par tasse d’eau. Il est sucré avec du miel, de la mélasse (miel de canne) ou de la cassonade. Pour l’usage externe, on utilise une infusion concentrée qui est préparée avec suffisamment de safran pour que l’eau prenne une couleur brun foncé.



Emploi

Les stigmates s’emploient comme stimulants et emménagogues.

Formule de sirop de dentition au safran

– 10 g de teinture de safran
– 30 g de Tamarin
– 500 g de miel
– 100 g d’eau

Recette de vin emménagogue (Dr. Bonnet)

– 300 g de vin blanc
– 20 d de teinture de safran
– 125 g de sirop d’armoise
– 20 g d’acétate d’ammoniaque
A prendre à dose de 30 g par jour

Précautions d’emploi

A des doses relativement élevées, le safran est une toxine puissante. Elle est abortive et provoque de graves troubles nerveux et rénaux. Une intoxication peut se produire avec une dose de 20 g.

Références : Bibliographie


Ne Ratez Pas…
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.